Art, Tech & Futur : interview de Romain Lalire

À l’occasion de la Journée mondiale de la créativité et de l’innovation, nous avons interviewé Romain Lalire, artiste du Studio Artera pour qu’il nous parle de tech, d’art et de poésie. 

Il a exposé au Palais Tokyo en 2018 et a conçu une performance pour la maison Cartier à Shanghai en 2019. Il travaille régulièrement avec de grandes maisons de luxe françaises et internationales. 

"Double Je" de Romain Lalire, un projet hybride entre performance, installation et expérience immersive

Quelle est ta définition de l’innovation ? 

C’est s’inspirer des technologies, jouer avec ces concepts et les confronter à d’autres univers pour apporter un regard décalé et novateur sur un sujet. C’est regarder plus loin, ailleurs et différemment. 

Pourquoi avoir choisi les nouvelles technologies pour exprimer ta créativité ? 

J’ai depuis toujours une véritable passion pour les nouvelles technologies, mais surtout un désir profond de créer l’impossible. Comme le disait l’écrivain Arthur C. Clarke : “Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie”. Et cette citation me plait tout particulièrement car elle traduit ce que je souhaite exprimer face aux spectateurs. 

Pour toujours surprendre et repousser les frontières entre le virtuel et le réel, je me dois de faire une veille permanente sur les derniers usages, les dernières sorties. Je pense aussi que maîtriser ces codes technologiques nous permet de jouer avec eux, de les détourner et d’inventer de nouvelles formes d’expression artistique. 

Quel est ton médium de prédilection ?

J’aime jouer avec les pixels, les agiter, les transformer pour partager une partie de mon univers, donc je dirais que c’est la vidéo. Surtout quand celle-ci devient interactive et permet au spectateur d’avoir la possibilité de la maîtriser. 

Quel est selon toi le futur de l’innovation ? 

Nous allons rentrer dans une période à la fois fascinante et complexe, avec d’un côté l’arrivée d’ordinateurs quantiques qui vont bouleverser le monde de la tech et où l’art numérique aura de plus en plus sa place dans le paysage artistique. De l’autre, nous faisons face à une importante crise des matières premières suite à la crise sanitaire mais aussi à une réserve limitée de ces composants indispensables à l’industrie technologique. 

Dans quelques années, les écrans seront probablement dématérialisés et nous serons dans des réalités perméables, où l’on passera du réel au virtuel en une seconde, notamment avec les écrans sur lunettes ou lentilles. 

Mais il y aura aussi à mon sens une très forte attraction pour le “vrai”, le “réel”, avec un désir de se couper parfois de cette technologie omniprésente pour redécouvrir la matérialité. 

Crédits vidéos : “Double Je” par Romain Lalire

Concept +Direction : Romain Lalire

Texte et voix off : Guillaume Barbot

Robots et lumières : Collectif Scale

Chorégraphie et performance : Julien Gaillac

Vidéo temps réel : Alexandre Le Guillou

Intégration intéractions : Colin Chibois

Musique et effets sonores : Ena Eno

Leviwinch : Olivier Merlet

Vidéo : Simon Gillouin

Photographie : Flora Mathieu

Pour découvrir l’univers de cet artiste hors-normes, rendez-vous sur wwww.romainlalire.com

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre les actualités de Studio Artera

Merci ! Nous avons bien reçu votre inscription.
Une erreur s'est produite
Vous êtes une entreprise et vous souhaitez collaborer avec le Studio ?
Merci de remplir le formulaire ci-contre.